Archives de catégorie : 2005

Fêtes et jeux à Naintré (1830-1960), Lucile Degorce

Fêtes institutionnelles Fête des 27, 28, 29 juillet 1830. En juillet 1931 une fête de famille réunit à Naintré le maire et la Garde Nationale. Après un feu de joie, un feu de mousqueterie de la Garde, le cri de … Continuer la lecture

Publié dans 2005, n°10, Fêtes et jeux dans le Châtelleraudais du XVIIIe siècle à 1960, REVUE D'HISTOIRE DU PAYS CHATELLERAUDAIS | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Louisbourg,un passé commun oublié (1717-1758), Anthony Belin

A-LES ACADIENS ET LA FONDATION DE  LOUISBOURG (1717-1758) Les exilés de PORT ROYAL Le roi d’Espagne Charles II mourut en 1700. Il désigna son petit neveu, petit-fils de Louis XIV et dauphin de France comme successeur. Cette succession ne fut … Continuer la lecture

Publié dans 2005, n°9, Conférences du CCHA 2004, 2005, REVUE D'HISTOIRE DU PAYS CHATELLERAUDAIS | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Le marquis de Pérusse des Cars et la Physiocratie, Jacqueline Gagnaire, Claudine Pauly

M. de Pérusse Louis Nicolas de Pérusse des Cars dont le nom est le plus souvent associé à celui des Acadiens qu’il reçut sur ses terres au XVIIIe siècle est un personnage important du Châtelleraudais qui mérite, à plus d’un … Continuer la lecture

Publié dans 2005, n°9, Conférences du CCHA 2004, 2005, REVUE D'HISTOIRE DU PAYS CHATELLERAUDAIS | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Mourir au XVIIème siècle, attitudes des habitants de Châtellerault, Manon Schmitt

Si aujourd’hui la mort est perçue comme le point final de la vie, au XVIIème siècle, elle est un moment de passage : les hommes de l’Ancien Régime considéraient que la mort ouvrait à la vie éternelle. Le christianisme est en … Continuer la lecture

Publié dans 2005, n°9, Conférences du CCHA 2004, 2005, REVUE D'HISTOIRE DU PAYS CHATELLERAUDAIS | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

La désobéissance civile en Châtelleraudais, 1815-1852, Gwénaël Murphy

La désobéissance civile consiste, si l’on se réfère à Henry David Thoreau, inventeur du terme en 1846, le refus de se soumettre à une loi jugée inique par ceux qui la contestent. Aujourd’hui, le concept de désobéissance civile s’est étendu … Continuer la lecture

Publié dans 2005, n°9, Conférences du CCHA 2004, 2005, REVUE D'HISTOIRE DU PAYS CHATELLERAUDAIS | Marqué avec | Laisser un commentaire