C.C.H.A

Centre Châtelleraudais d'Histoire et d'Archives

Association fondée en 1999, le C. C. H. A. a pour but de découvrir, protéger, exploiter et mettre en valeur l’histoire et le patrimoine du pays châtelleraudais par les recherches en archives et de témoignages.

Les Sociétés musicales châtelleraudaises dans les fêtes, Lucienne Guais

Constatons l’omniprésence de la musique dans les fêtes les plus diverses, car elle sait parfaitement exprimer joie, émotion, délire collectif tout comme respect et tristesse, suivant les circonstances.
« La musique possède la puissance de contagion susceptible d’ébranler les masses. » selon Félicien David1. Les Sociétés Musicales châtelleraudaises ont largement contribué à rehausser l’éclat des fêtes ou commémorations diverses. Les principales, par ordre connu ou probable de leur création, sont :
La Philharmonie
L’Harmonie
L’Union Orphéonique, chorale masculine
L’Orphéon, instrumentiste
Le Cercle musical des ouvriers de la manu
La Châtelleraudaise, fanfare de Châteauneuf
Les Bigophoneux
La chorale féminine
Des groupes musicaux existent au sein des corporations, participant maintes fois aux défilés, calvacades, retraites aux flambeaux :
La chorale des sapeurs-pompiers, ainsi que leurs tambours et clairons
La Musique du 32e Régiment d’infanterie
L’Echo de la forêt, fanfare, société de trompes de chasse.
Quelques sociétés des environs se joignent fréquemment aux fêtes du Châtelleraudais :
L’harmonie de Thuré
La fanfare de St Genest d’Ambière (l’Espérance)
La Fanfare de Lencloître
L’Indépendante de Pleumartin
La Batterie de Pleumartin
L’Union musicale de Lésigny
Les Trompes de chasse d’Ouzilly

 

La suite de l’article : Lucienne Guais, Les Sociétés musicales châtelleraudaises dans les fêtes

Mot-Clé : ,