C.C.H.A

Centre Châtelleraudais d'Histoire et d'Archives

Association fondée en 1999, le C. C. H. A. a pour but de découvrir, protéger, exploiter et mettre en valeur l’histoire et le patrimoine du pays châtelleraudais par les recherches en archives et de témoignages.

Le marquis de Pérusse des Cars et la Physiocratie, Jacqueline Gagnaire, Claudine Pauly

M. de Pérusse

Louis Nicolas de Pérusse des Cars dont le nom est le plus souvent associé à celui des Acadiens qu’il reçut sur ses terres au XVIIIe siècle est un personnage important du Châtelleraudais qui mérite, à plus d’un titre, d’être connu.

Né en 1724 dans une famille de haute noblesse limousine dont la notoriété remonte au IXe siècle, il est le dernier enfant d’une fratrie de dix.
Très jeune, il entre au service de l’armée. Il y fait  une brillante carrière, franchissant rapidement les grades subalternes avant de commander un régiment à l’âge de 20 ans.
Après de nombreuses campagnes et des années de métier, le marquis de Pérusse des Cars possède à la fin de sa carrière active, un régiment de son nom stationné en Westphalie-Rhénanie.
A 26 ans, en 1750, il épouse une très riche héritière du Bas-Poitou, Jeanne de la Hette d’Artaguette d’Yron qui lui donnera trois enfants, deux garçons et une fille. Le fils aîné, décédé à l’âge de 10 ans, est inhumé en l’église Saint-Ambroise de Monthoiron. Après son mariage, la seigneurie de Monthoiron intéresse vivement le Marquis et on le voit, trois ans plus tard, effectuer ses premières visites et faire dresser un état des lieux. C’est en 1755 qu’il acquiert définitivement, pour un prix relativement bas, le château, et son importante ferme, cinq métairies et des terres. A cette époque, il est toujours militaire  ce qui ne l’empêche pas de faire de grands projets pour son domaine…

 

La suite de l’article : Jacqueline GAGNAIRE, Claudine PAULY, Le marquis de Pérusse des Cars et la Physiocratie