C.C.H.A

Centre Châtelleraudais d'Histoire et d'Archives

Association fondée en 1999, le C. C. H. A. a pour but de découvrir, protéger, exploiter et mettre en valeur l’histoire et le patrimoine du pays châtelleraudais par les recherches en archives et de témoignages.

Les bals, Geneviève Millet

Ils étaient nombreux les jeunes ne disposant pas de moyen de  déplacement comme de nos jours, ils pouvaient ainsi se rencontrer et s’amuser. Chaque commune, chaque quartier avait son assemblée à date fixée, immuable, permettant aux danseurs mais également aux musiciens de s’organiser. Les plus anciennes traces d’assemblée que nous ayons trouvées remontent à 1842 : une assemblée champêtre dite d’Antran (AMC, 1D14) et 1852, à la Brelandière ! (‘Echo de Châtellerault’, l’un des 1ers journaux dont nous disposons). Les assemblées se déroulaient à la belle saison, elles commençaient à Pâques pour se terminer en septembre. Parmi elles, l’assemblée d’accueillage n’était pas seulement un divertissement : c’était le lieu où les employés de ferme trouvaient à se louer, le dimanche de Quasimodo, après Pâques.
L’hiver, d’autres occasions se présentaient : les fêtes patronales : Saint-Blaise, fête des laboureurs, Saint-Vincent, fête des vignerons, saint- Fiacre, fête des jardiniers, Saint-Eloi, fête des maréchaux, Sainte-Catherine, fête des filles célibataires, etc…

 

La suite de l’article : Geneviève Millet, Les bals

Mot-Clé : ,