C.C.H.A

Centre Châtelleraudais d'Histoire et d'Archives

Association fondée en 1999, le C. C. H. A. a pour but de découvrir, protéger, exploiter et mettre en valeur l’histoire et le patrimoine du pays châtelleraudais par les recherches en archives et de témoignages.

Syndicats et syndicalistes à Châtellerault, 1944-1968, David Hamelin

Traiter un sujet tel que le syndicalisme confédéré dans le Châtelleraudais nécessite d’interroger la nature et le contenu du matériel disponible pour le chercheur.
L’histoire sociale du département de la Vienne est un de ces chantiers dont les fondations sont à peine posées. Les études scientifiques ou extra-universitaire sont assez rares et il n’existe aucune réelle dynamique collective à ce sujet. On ne peut donc s’appuyer que partiellement sur  les travaux existants. Quelles sont dans ces conditions les archives que nous pouvons mettre à profit pour réinsérer le syndicalisme dans son environnement et son histoire locale ? Il existe en premier lieu les archives « préfectorales » composées de rapports de police, des Sous-Préfets ou des renseignements généraux, ainsi que les archives d’origine syndicale (compte-rendus de congrès et de réunions, tracts…). La presse quotidienne départementale ou les organes militants locaux peuvent compléter utilement les types d’archives précitées. Enfin pour la période la plus récente, les entretiens oraux et l’accès à la documentation personnelle de militants peuvent être considérés comme des formes singulières d’archives et s’avérer très instructifs pour le chercheur.
La présente contribution n’abordera que les principales organisations syndicales confédérées agissant dans le Chatelleraudais, à savoir la CGT, la CGT-FO à partir de 1948, la CFTC et la CFDT à compter de 1965. Dans ces conditions, il s’agira pour nous de comprendre et d’analyser les ressorts de l’action syndicale dans le Chatelleraudais.

 

La suite de l’article : David Hamelin, Syndicats et syndicalistes à Châtellerault, 1944-1968

Mot-Clé :